Deutsch Politik Geschichte Kunst Film Musik Lebensart Reisen
English Politics History Art Film Music Lifestyle Travel
Français Politique Histoire Arts Film Musique Artdevivre Voyages

Index  Advertise  Werbung  Links  Feedback
© Copyright www.cosmopolis.ch  Louis Gerber  All rights reserved.

La fin du gouvernement polonais
Les ministres du parti Samoobrona quittent le gouvernement


Ajouté le 8 août 2007 à 21.45

Le Président polonais Lech Kaczynski et le chef de l'opposition Donald Tusk du parti libéral PO se sont mis d'accord sur des élections anticipées. Le parlement sera dissous début septembre.


Ajouté le 8 août 2007
Les frères Kaczynski n'ont pas perdu du temps pour nous offrir une nouvelle volte-face de la crise politique en Pologne: le 8 août 2007, le Premier ministre Jaroslaw Kaczynski a annoncé avoir limogé le ministre de l'Intérieur Janusz Kaczmarek (PiS), qui exerçait cette fonction seulement depuis février 2007. Selon le Premier ministre, Kaczmarek “s'est trouvé dans le cercle des personnes soupçonnées d'implications dans une fuite ayant rendu impossible la réussite d'une opération spéciale du Bureau anti-corruption dans une affaire de pots-de-vin”. Après le limogeage de Kaczmarek, le Président Lech Kaczynski a nommé au poste de ministre de l'Intérieur le chef du Bureau de la sécurité nationale, Wladyslaw Stasiak, un homme de confiance et ancien collaborateur des frères Kaczynski.

Article du 6 août 2007
La turbulente histoire politique de la Pologne post-communiste est riche d'un nouveau chapitre. Le dimanche 5 août 2007, le chef du parti des paysans Autodéfense (Samoobrona), le populiste Andrzej Lepper, annonce devant la presse: “La coalition n'existe plus. Elle a été rompue par le parti de Jaroslaw Kaczynski”. Il ajoute: “Nous retirons nos ministres”. Mais, en fait, les deux ministres du Samoobrona, Anna Kalata (Travail) et Andrzej Aumiller (Construction), sont “à la disposition du Premier ministre”, ce qui laisse tout de même une porte ouverte.

Le lendemain, 6 août 2007, Lepper a déclaré à la radio polonaise TOK FM qu'il n'exclue plus une continuation de la coalition de Samoobrona avec les nationalistes de la Ligue des familles polonaises et le parti Droit et Justice des frères jumeaux Lech et Jaroslaw Kaczynski. Mais Lepper exige que le premier ministre Jaroslaw Kaczynski se retire. Ce n'est qu'une volte-face supplémentaire dans un feuilleton politique de longue durée.

Le 9 juillet 2007, le Premier ministre Jaroslaw Kaczynski avait limogé son vice-Premier ministre et ministre de l'Agriculture, Andrzei Lepper. Le motif était son implication dans une affaire de corruption présumée. Bien qu'il y ait beaucoup de fumée dans cette affaire et que le populiste Lepper est un homme indigne d'un poste de ministre, le Premier ministre n'a jamais produit des preuves concrètes dans ce cas précis contre Lepper.

Mais l'histoire est plus compliquée: Le 5 mai 2006, les jumeaux Kaczynski ont fait entré le parti Samoobrona au gouvernement. Le 21 septembre 2006, le premier ministre a limogé Lepper à cause d'une enquête sur des malversations financières au Ministère de l'Agriculture. Seulement trois semaines plus tard, le 16 octobre 2006, afin d'éviter des élections anticipées, les jumeaux Kaczynski ont du faire marche arrière et rappeler Lepper à son ancien poste de ministre de l'Agriculture.


Lepper est un ancien directeur d'une ferme d'Etat qui, en 1992, a converti son syndicat de fermiers en parti politique. Il mène une politique eurosceptique, isolationniste et populiste et s'est fait remarqué par des propos inacceptables. Il a vanté les mérites des grands travaux d'Hitler qui aurait fait sortir l'Allemagne de la crise économique sur le modèle du New Deal de Roosevelt.

Aujourd'hui, le parti de Lepper est en crise, entre autres parce que l'adhésion de la Pologne à l'UE a profité aux paysans polonais. Lors des dernières élections de septembre 2005, le PiS des frères Kaczynski avait obtenu 155 sièges au Sejm (la Diète ou Chambre basse avec 460 députés), le Samoobrona 56 sièges et la Ligue des familles polonaises 34 sièges.

Selon la page web du Sejm du 6 août 2007, aujourd'hui, encore 150 députés se réclament du PiS, 44 du Samoobrona et 29 de la Ligue des familles polonaises. Dans le cas d'élections anticipées, le Samoobrona et la Ligue des familles polonaises risquent fortement de ne pas passer la barre des 5% pour entrer au parlement. A cause de ce danger, les leader de ces deux partis, Lepper et Giertych, ont annoncé à la mi-juillet que les deux partis fusionneront. Selon les derniers sondages, ce nouveau parti passerait tout juste la barre des 5%. La politique polonaise reste un feuilleton à suivre...





Deutsch Politik Geschichte Kunst Film Musik Lebensart Reisen
English Politics History Art Film Music Lifestyle Travel
Français Politique Histoire Arts Film Musique Artdevivre Voyages

Index  Advertise  Werbung  Links  Feedback
© Copyright www.cosmopolis.ch  Louis Gerber  All rights reserved.