Deutsch Politik Geschichte Kunst Film Musik Lebensart Reisen
English Politics History Art Film Music Lifestyle Travel
Français Politique Histoire Arts Film Musique Artdevivre Voyages
Google
 
 Index  Advertise  Links  Feedback
 © www.cosmopolis.ch  Louis Gerber All rights reserved.

Clinton et Obama
La course à la Maison Blanche

Article du 1er avril 2008

La course à la Maison Blanche aux Etats-Unis s'annonce de plus en plus laborieuse pour les Démocrates. Hillary Clinton n'a aucune intention de se retirer bien que ses chances de remporter la nomination de son parti soient infimes.

Clinton et Obama sont dans le collimateur des médias - à juste titre. Hillary ne s'est pas rendu service avec la description fantaisiste de sa visite en Bosnie en 1996. Elle disait qu'il “devait avoir y une sorte de cérémonie de bienvenue à l'aéroport, mais en fait, nous avons couru têtes baissées jusqu'aux véhicules pour rejoindre notre base”. En réalité, rien de telle ne s'est produite. Tout était calme. Sur Youtube, la candidate à la présidence a été rapidement démenti.

Sa réaction? “Je me suis mal exprimé l'autre jour. La campagne a été très longue, de temps en temps je suis un être humain a-t-elle ironisé. Hmm... Se perdre dans sa mémoire à tel point. C'était du pur Clinton. Hillary and Bill ont une relation bien particulière avec la vérité. Il est peu probable que Hillary se trouve régulièrement sous le feu de francs-tireurs. Donc elle n'aurait jamais oublié ou confondu un tel évènement. Hillary Clinton a toujours créé sa propre réalité. Elle est malhonnête et indigne de confiance, pensent à juste titre de plus en plus d'Américains.



Quant à Barack Obama, il a été critiqué à cause de son ancien pasteur Jeremiah Wright. Les sermons de ce dernier sont parfois incendiaires et dénoués de tout bon sens, notamment lorsqu'il affirme que le Sida a été créé pour les autorités américaines pour mener un génocide contre les Noirs.

Il est embarrassant que le guide spirituel d'Obama, qui a célébré son mariage et baptisé ses filles, s'avère un fou-furieux. Le candidat à la présidence a été forcé de prendre ses distances par rapport à son pasteur. Cependant, son argumentation ne convainc pas. Ce n'est pas parce que le racisme n'a pas été éradiqué aux Etats-Unis - comme ailleurs dans le monde, y inclut en Afrique - que l'on peut excuser quelques propos inacceptables.

Evidemment, les candidats de droite ont également souvent des liens avec des pasteurs qui tiennent des propos dénoués de tout bon sens. Ce qui importe, ce n'est pas ce que tel ou tel dans un camp dit, mais ce que les candidats eux-mêmes disent.

Quant au racisme, Barack Obama aurait pu faire référence à une statistique officielle et récente que j'ai trouvé le 29 février 2008 sur le web qui montre qu'au début 2008, près de 2,32 millions d'Américains se trouvaient en prison, donc un sur 99,1 adultes.

Parmi les hommes blancs âgés entre 20 et 34 ans, la chance de se trouver derrière les barreaux était de 1 sur 30, tandis que pour les hommes noirs de la même tranche d'âge, cela augmente à 1 sur 9!



Quant aux discussions sur l'acceptabilité comme président/e d'une femme, d'un noir ou d'un homme d'un âge avancé, je signalerait simplement qu'il est triste de voir que Barack Obama a été forcé de signaler qu'il n'est pas musulman. Pourquoi ne pas élire une lesbienne Afro-Américaine - ou pourquoi pas avec des origines chinoises, pour changer un peu - d'un âge avancée et de foi musulmane? Ce qui compte, c'est la compétence et rien d'autre. Par hasard, dans le cas actuel aux Etats-Unis, le vieux blanc chrétien est le meilleur candidat pour l'Amérique et pour le monde entier, mais en 2012, tout pourrait être différent.

 
Toutes les Bonnes Affaires chez Amazon.fr.





Deutsch Politik Geschichte Kunst Film Musik Lebensart Reisen
English Politics History Art Film Music Lifestyle Travel
Français Politique Histoire Arts Film Musique Artdevivre Voyages
Google
 
 Index  Advertise  Links  Feedback
 © www.cosmopolis.ch  Louis Gerber All rights reserved.