Deutsch Politik Geschichte Kunst Film Musik Lebensart Reisen
English Politics History Art Film Music Lifestyle Travel
Français Politique Histoire Arts Film Musique Artdevivre Voyages

Index  Advertise  Werbung  Links  Feedback
© Copyright www.cosmopolis.ch  Louis Gerber  All rights reserved.

Fini et Berlusconi

Ajouté le 14 décembre 2010
Berlusconi a gagné le vote de confiance dans les deux chambres du parlement italien. Comme attendu, les sénateurs lui font toujours confiance: 162 oui, 135 non, 11 abstentions. Plus surprenant était le résultat dans la chambre basse (Camera), où Berlusconi avait perdu la majorité, mais a tout de même regagné la confiance: 314 parlementaires ont soutenu le gouvernement et seulement 311 députés ont soutenu la motion de censure contre Berlusconi. Pour plus de détails, cf. les articles en allemand: Chambre des députés et Sénat.

Ajouté le 9 décembre 2010
La Cour constitutionnelle italienne a reporté à janvier sa décision sur une mesure garantissant l'immunité à Berlusconi, initialement prévu pour le jour des deux motions de censure contre le gouvernement italien, le 14 décembre.

Plus tôt que prévu, le parlement italien a approuvé le budget. Le 7 décembre, la majorité des parlementaires a approuvé des réductions du budget de €25 milliards sur les deux années à venir. A la fin de 2010, la dette publique de l'Italie se situe autour de 118% du PIB.

Selon Olli Rehn, le commissaire européen des Affaires économiques et monétaires, l'Italie aura probablement besoin de réductions budgétaires supplémentaires. Le 29 novembre, la Commission européenne a estimé, qu'en 2011, le déficit budgétaire de l'Italie se situera autour de 4,3% du PIB, ce qui nécessitera des réductions supplémentaires de €6 milliards. En 2010, le déficit budgétaire est estimé à 5% du PIB.


Selon une étude de McKinsey, la productivité italienne est 10% en-dessous de la moyenne de l'UE-15. Le marché du travail est inflexible. Un des avantages de l'Italie est la dette privée. Les dettes des ménages ne s'élèvent qu'à 47% du PIB.

Article du 12 novembre 2010
Une blague et une nana par jour

Le duel entre Silvio Berlusconi (*1936) et Gianfranco Fini (*1952) a atteint un nouveau sommet le 7 novembre 2010 lorsque le président de la chambre haute italienne a publiquement demandé la démission du chef de l'Etat italien.

Il y a un mois, à l'occasion de son anniversaire, le grand Silvio a raconté une blague douteuse sur les juifs (une famille juive cache un autre juif depuis la Shoah, lui faisant payer des sommes colossales en lui cachant l'information
que l'ère du national-socialisme est bien révolue). Dans la même occasion, Berlusconi s'est vanté de collectionner une blague par jour... et une nana tous les jours.

Quant aux “nanas”, il y a quelques mois, le premier-ministre a invité une mineure (“Ruby Rubacuori”) dans sa Villa San Martino à Arcore (qu'il a d'ailleurs acheté de manière douteuse d'une héritière mineure en 1974 pour une somme ridicule) à une fête pour la Saint-Valentin.

Ruby est une danseuse originaire du Maroc. Selon ses propres dires, Berlusconi ne l'a plus invité lorsqu'il a appris qu'elle était mineure. Ils n'auraient pas fait l'amour. Elle aurait reçu 7000 euros.

Quelques trois mois et demie plus tard, le 27 mai, Ruby a été arrêté pour un vol présumé. Elle aurait téléphone à Berlusconi. Le premier ministre serait ensuite personnellement intervenu auprès de la police milanaise pour la faire libérer. Ruby serait une parente du président égyptien Hosni Moubarak. Ensuite, Silvio Berlusconi a envoyé une conseillère régionale de son parti,
Nicole Minetti, pour s'occuper de la jeune fille. Minetti est une ancienne danseuse de télévision qui a travaillé comme assistante dentaire de Berlusconi. Selon les dires de Ruby, Silvio Berlusconi l'aurait aidé sans rien demander en retour.

Le Ministre de l'intérieur Roberto Maroni a déclaré que la préfecture de police de Milan aurait respecté toutes les procédures dans le cas de Ruby.

L'impresario Lele Mora, qui avait amené Ruby à la fête chez Berlusconi, fait l'objet d'une enquête judiciaire pour incitation à la prostitution.

Veronica Lario, la seconde épouse de Silvio Berlusconi, a engagé une procédure de divorce en 2009. Selon La Repubblica, elle disait à l'époque à une amie: “Mon mariage est terminé. Je ne peux pas rester avec un homme qui fréquente des mineures”.

Selon Jeune Afrique et Paris Match, Ruby aurait été invitée à trois reprises dans la résidence de Silvio Berlusconi, en compagnie de dizaines de jeunes femmes, dont des escorts girls. Ruby dit avoir menti sur son âge: elle aurait fait croire à Berlusconi qu'elle avait 24 ans. Lors de sa troisième visite, elle aurait pris part à un simple dîner en compagnie de Silvio Berlusconi, George Clooney et de sa compagne (Elisabetta Canalis). Elle aurait affirmé d'avoir reçu près de 150,000 euros de cadeaux. Elle a démenti avoir eu des rapports sexuels avec le chef du gouvernement italien.

 Amazon.fr: jouets et jeux



Enfin la fin!? Et après?

Quoi qu'il en soit, l'idée que le premier ministre intervienne personnellement dans une affaire de justice et que la police exécute ce que le chef du gouvernement demande, c'était trop pour Gianfranco Fini. Dimanche, le 7 novembre, le président de la Chambre des députés a enfin franchi le pas et a demandé ouvertement la démission du président du Conseil, Silvio Berlusconi.


Depuis des années, l'Italie de Silvio Berlusconi offre un spectacle désolant. Mais maintenant, la fin du “cavaliere” semble imminent. Le 9 novembre, pour le première fois dans la crise actuelle, les membres du parti de Gianfranco Fini, Futuro e Libertà per l'Italia (FLI), ont voté avec l'opposition à la Chambre des députés. Ils ont dit non à la révision du traité de coopération de l'Italie avec la Libye sur la lutte contre l'immigration clandestine et ainsi mis le gouvernement en minorité (274 contre 261 voix).

Le 10 novembre, une mission de réconciliation du chef populiste de la Lega Nord, Umberto Bossi, a échoué. Fini et Berlusconi ne s'entendent plus. Fini a annoncé aujourd'hui, le 12 novembre, que les ministres et secrétaires d'Etat du FLI quitteront le gouvernement lundi, le 15 novembre. En outre, les “Finiens” s'abstiendront lors du vote du budget.

Aujourd'hui, le 12 novembre, le chef de la fraction du premier parti de l'opposition, Dario Franceschini du Partito Democratico (PD), a déposé auprès du président de la Chambre basse (Fini) une motion de défiance. Il n'est pas encore clair quand le gouvernement Berlusconi devra se soumettre à ce vote de censure, mais le gouvernement du multimilliardaire risque de s'écrouler.

Et après? L'opposition est encore trop divisée. Gianfranco Fini (FLI), Pier Ferdinando Casini (UDC) et Pier Luigi Bersani (PD) devraient se mettre d'accord sur un programme commun. Il y a également la (petite) possibilité qu'Umberto Bossi de la Lega Nord, Gianfranco Fini du FLI et quelques chefs du Popolo della Libertà, mécontent avec leur président, Silvio Berlusconi, se mettent ensemble, sans le premier ministre actuel. Le futur de l'Italie reste incertaine. Mais un futur sans Berlusconi semble de plus en plus vraisemblable.


 
Notes de musique / sheet music : opéras italiens




Alexander Stille: Citizen Berlusconi. C.H. Beck, 2006, 383 pages. La version allemande du livre indispensable au sujet de Silvio Berlusconi. Commandez-le chez Amazon.fr ou Amazon.de. - Libri su Berlusconi con Amazon.it.



Deutsch Politik Geschichte Kunst Film Musik Lebensart Reisen
English Politics History Art Film Music Lifestyle Travel
Français Politique Histoire Arts Film Musique Artdevivre Voyages

Index  Advertise  Werbung  Links  Feedback
© Copyright www.cosmopolis.ch  Louis Gerber  All rights reserved.