Deutsch Politik Geschichte Kunst Film Musik Lebensart Reisen
English Politics History Art Film Music Lifestyle Travel
Français Politique Histoire Arts Film Musique Artdevivre Voyages

Index  Advertise  Werbung  Links  Feedback
© Copyright www.cosmopolis.ch  Louis Gerber  All rights reserved.

L'opposition en Egypte reste faible
Article du 17 février 2013, 13:05

Avec ses sept décrets constitutionnels de fin 2012, dont il s'est quasiment approprié les pleins pouvoirs en Egypte à temps, le président égyptien Mohamed Morsi (*1951) a réussi l'impossible. Il a forcé l'opposition à s'unir contre lui. Malgré ce développement, l'opposition en Egypte reste faible. Selon un sondage publié par le journal indépendant al-Shorouk en février 2013, 80% des Egyptiens ne se sentiraient pas représentés par le Front du salut national, l'alliance oppositionnelle la plus importante en Egypte, mentionnée en-haut.

Pendant des décennies, les Frères musulmans ont été la seule force politique opposé
e au président-dictateur Hosni Moubarak et son système. Les partis nés après la chute du régime Moubarak doivent encore trouvé leur unité, leur cohérence, des chefs de qualité et avant tout, un programme pour tous les Egyptiens, y inclut les 40% d'illettrés qui composent avant tout les 40% des Egyptiens qui vivent en-dessous du seuil de pauvreté.

Le Front de salut national est composé surtout de trois forces menées par Hamdine Sabbahi (*1954), qui s'est distingué comme adepte du nationaliste et socialiste Nasser, par Amr Moussa (*1936), l'ancien ministre des Affaires étrangères de Moubarak et ancien secrétaire général de la Ligue arabe, et par Mohamed El Baradei (*1942), l'ancien directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique. De ces trois leaders, seulement Sabbahi a pris de vrais risques durant le régime
Moubarak et a été incarcéré 17 fois. C'est pourquoi il avait le plus de légitimité parmi ces trois chefs libéraux aux yeux des électeurs égyptiens. Il a fini troisième dans l'élection présidentielle de 2012 avec 21,5% des voix, juste 700,000 voix derrière Ahmed Shafiq, le représentant de l'ancien régime, qui a finalement perdu contre le candidat des Frères musulmans, Mohamed Morsi.

Des livres au sujet de l'Egypte chez Amazon.fr.

El Baradei, Moussa et Sabbahi veulent une Egypte libérale, laïque et démocratique, sans pour autant avoir élaboré un agenda convaincant qui inclut les aspirations des pauvres. Peu de représentants du Front de salut national s'aventurent dans les régions et quartiers pauvres des grandes villes, contrairement aux Frères musulmans qui, depuis de décennies, font un travail de terrain qui leur rapporte des voix. Il ne suffit pas de crier haut et fort que l'ont représente le peuple lorsqu'on se trouve en minorité. Quant aux Frères musulmans, il suffit de rappeler que la démocratie n'est pas la dictature de la majorité.

Le rôle des militaires, des représentants et électeurs de l'ancien régime de Moubarak ainsi que, dans une moindre mesure, des Etats-Unis, qui soutiennent financièrement l'Egypte - ou plutôt l'armée égyptienne -, pourraient s'avérer décisif dans la lutte pour le pouvoir entre Frères musulmans et Front du salut national.

Quant à l'oppositionnel Abdel Moneim Aboul Fotouh, un ancien membre des Frères musulmans qui faisait partie de l'aile réformateur, qui a finit quatrième lors de l'élection présidentielle de 2012 avec quelques 17% des voix, il doit encore clarifier sa position. Pour le moment, il refuse de joindre le Front de salut national car quelques membres de l'ancien régime en font partie.

Selon l'agence Thomson Reuters, des responsables des Frères musulmans et des représentants de l'opposition laïque et libérale se sont rencontrés hier, le 16 février 2013, en privé pour apaiser les tensions en Egypte. Le coordinateur du Front de salut national, Mohamed El Baradei, aurait rencontré Saad El Katatni (*1952), le chef du parti Liberté et Justice, créé par les Frères musulmans. Depuis les
sept décrets constitutionnels de fin 2012 jusqu'à présent, les forces libérales et laïques ont toujours refusé toute discussion avec Président Morsi, qui a pourtant été élu dans une élection démocratique. Espérons qu'il s'agit du début d'un dialogue fructueux. L'Egypte se trouve au bord du gouffre économique. Il est donc temps d'établir un dialogue digne de ce nom.

Aussi longtemps que l'élection parlementaire 2013 se déroulera de manière démocratique, le futur politique de l'Egypte n'est pas aussi morose que certains ne pensent. Quant à l'opposition libérale et laïque qui a fondé le Front de salut national le 24 novembre 2012, elle doit maintenant se dédier sérieusement au travail de terrain et établir un agenda alternatif et crédible aux Frères musulmans qui inclut toute la société égyptienne.


Des livres au sujet de l'Egypte chez Amazon.fr.
Découvrez des hôtels en Egypte: Mövenpick Resort Aswan, Hotel Sofitel Legend Old Cataract Aswan, InterContinental Cairo Semiramis, Hotel Sofitel Cairo El Gezirah, Mövenpick Hotel Cairo-Media City The Mena House, Mövenpick Cairo Pyramids, Winter Palace, Jolie Ville.







Deutsch Politik Geschichte Kunst Film Musik Lebensart Reisen
English Politics History Art Film Music Lifestyle Travel
Français Politique Histoire Arts Film Musique Artdevivre Voyages

Index  Advertise  Werbung  Links  Feedback
© Copyright www.cosmopolis.ch  Louis Gerber  All rights reserved.